Avis d'expert: "Les instruments étatiques facilitent l'accès des PME au financement"

Avis d'expert: "Les instruments étatiques facilitent l'accès des PME au financement"

Comment l’Etat encourage-t-il le développement des PME marocaines ?
Le rôle des PME dans le développement du tissu économique de notre pays est primordial. Elles sont des moteurs d’innovation, de création d’emplois et plus globalement de création de richesses. Encore faut-il que l’accès au financement leur soit ouvert et facilité. En effet, la réussite d’une entreprise ne dépend pas uniquement de sa stratégie, de son capital humain ou encore de la qualité de ses produits, mais aussi de sa capacité à mobiliser des financements adéquats à ses besoins d’exploitation et d’investissement. C’est pourquoi l’Etat encourage le développement des PME marocaines à travers divers instruments, mis en place pour leur faciliter l’accès au financement ou leur assurer un accompagnement dans les investissements qu’elles souhaitent réaliser.


Quels sont les instruments étatiques destinés à faciliter l’accès des PME au financement ?

Ces outils sont de trois natures.

Il y a tout d’abord les garanties étatiques. En se portant caution d’une PME, l’Etat facilite l’accès de cette dernière au financement puisqu’il s’engage, en cas de défaut de l’entreprise, à honorer sa dette à hauteur d’un certain niveau, généralement entre 50% et 70%. La Caisse Centrale de Garantie propose à cet effet de nombreuses garanties sous l’appellation Damane, pour couvrir tout type de crédits (exploitation, investissement, transmission, consolidation…).

Par ailleurs, dans le cadre des stratégies étatiques visant à soutenir certains secteurs d’activité, l’Etat peut être amené à intervenir pour faciliter l’octroi de crédits à taux privilégiés. C’est le cas notamment des crédits proposés par les banques et la Caisse Centrale de Garantie dans le cadre du Fopep (Fonds dédié pour la promotion de l’enseignement privé), de Tamwil Invest (Fonds dédié au développement des entreprises industrielles), de Mezzanine Export (Fonds dédié au développement des entreprises exportatrices) ou encore de Renovotel (Fonds dédié à la rénovation des hôtels).

Enfin, l’Etat peut intervenir sous forme de subventions pour les investissements des entreprises en phase de développement. Deux organismes interviennent principalement à cet effet. Maroc PME, dans le cadre des programmes Imtiaz et Istitmar, propose des subventions d’investissements aux entreprises présentant des projets de développement prometteurs et dans le cadre de Moussanada, propose des subventions pour participer aux efforts de réorganisation et restructuration des entreprises. La Caisse Centrale de Garantie intervient quant à elle en subvention pour les MRE désirant investir au Maroc.


Comment l’entreprise peut-elle accéder à ces facilités ?

Le plus simple est de se faire accompagner par sa banque. A la Société Générale, nous mettons tout en oeuvre pour conseiller, vérifier l’éligibilité d’une entreprise à un instrument étatique et faciliter les démarches d’octroi. Nos conseillers de clientèle entreprise sont rodés à cet exercice.